SKHIRAT (Maroc) (Reuters) - L'opérateur marocain Meditel, contrôlé à hauteur de 49% par Orange, a été rebaptisé à son tour jeudi aux couleurs du numéro un français des télécoms, déterminé à jouer sa carte sur un continent africain au fort potentiel de croissance.