Aux Invalides, les cheminots défient les parlementaires

Par

Le deuxième round de la mobilisation contre la réforme de la SNCF s'achève, avec un niveau de grève toujours soutenu ce lundi. Plusieurs centaines de cheminots ont manifesté à quelques mètres de l'Assemblée nationale, où débute cette semaine l'examen de la loi réformant le ferroviaire français. En AG, la question de la grève reconductible le 13 avril prend de l'ampleur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Monique Dabat, énergique déléguée syndicale SUD- Rail, avait deux objectifs lundi matin, lors de l’assemblée générale (AG) des cheminots de la gare du Nord, à Paris : éviter la pluie (elle s’est abattue peu de temps après sur la capitale) et faire monter d’un cran « la vapeur » à l’issue de la deuxième séquence de grève en pointillé contre la réforme du ferroviaire, qui a mobilisé un quart des cheminots dimanche et lundi, avec des taux toujours très élevés chez les conducteurs (75 % de grévistes) et les contrôleurs (71 %).