En Allemagne, des immigrés dénoncent un « esclavage moderne »

Par

Alors que la future coalition allemande s'est engagée à instaurer un salaire minimum d'ici 2017, les producteurs de viande allemands continuent d'exploiter des travailleurs immigrés payés trois euros de l'heure.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la région de Basse-Saxe en Allemagne, des milliers d'immigrés espagnols et latino-américains qui travaillent dans des usines et des abattoirs de la région dénoncent leurs conditions de travail et leur situation qu'ils qualifient d'« esclavage moderne ».