Suicides à France Télécom: les documents qui accablent la direction

Par
Quatre mois après le dépôt de plainte de Sud-PTT et après la remise du rapport de l'inspectrice du travail, le parquet de Paris vient de signer la première étape d'une enquête judiciaire sur l'affaire des 35 suicides de France Télécom. Mediapart reprend les pièces du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris a décidé, selon LaTribune, de suivre la plainte déposée en décembre 2009 par le syndicat Sud-PTT (annoncée alors sur Mediapart): il vient en effet de signer un réquisitoire introductif, prélude à la désignation d'un juge d'instruction et à l'ouverture d'une information judiciaire à propos des 35 suicidesde salariés de France Télécom recensés en 2008 et 2009. En mars, une première information judiciaire pour «homicide involontaire» a été ouverte à Besançon pour un autre suicide.