Les premières réformes et un agenda social déjà surchargé

Par

Dès la semaine prochaine, le gouvernement va s'atteler à la situation économique et sociale. Mais déjà, les premières polémiques sur les retraites ou le gel des prix du carburant apparaissent. Une fois l'Assemblée nationale élue, une avalanche de textes sera discutée par les députés. Des premiers mois très délicats, sur fond de chômage massif et de budget restreint, où il ne faudra pas décevoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Trente-cinq mesures en 100 jours ? C’est possible… si on n’en garde que cinq ou si on rajoute cent jours ! » Dans l’entourage de François Hollande, certains s’inquiètent déjà. Le calendrier de la première année du gouvernement Hollande, établi au décret près par Laurent Fabius, serait-il trop ambitieux ? « Tout est prêt, ça va aller vite », tente de rassurer l'entourage de l’ancien premier ministre. Pas question de donner l'impression d'en rabattre sur le projet présidentiel, alors que François Hollande vient juste d'être élu.