La France enterre la taxe sur les transactions financières

Par

Le ministre des finances vient de tirer un trait sur une autre promesse de la campagne présidentielle : il n’y aura pas de taxe sur les transactions financières, en tout cas, pas comme le souhaitait la commission européenne. Le lobby bancaire a une nouvelle fois gagné.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés européens et les associations, qui s’alarmaient depuis plusieurs semaines sur le jeu français dans les discussions sur le projet européen de taxation des transactions financières, avaient raison. Ce qui se tramait en coulisse est désormais public : la France fait marche arrière toute sur la taxation des transactions financières. Sans ménagement, le gouvernement français est en train de saborder l'un des rares projets européens qui se donnait pour objectif de tirer quelque leçon de la crise financière et de reprendre la main face à la finance.