La fusion RFI-France 24 coûtera plus cher que prévu

Par
La préfecture parisienne devrait demander à l'AEF de compenser l'impact du plan de licenciement sur le bassin d'emploi à hauteur de deux à quatre Smic par poste supprimé, soit quelque 400.000 euros supplémentaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le projet de fusion de Radio France internationale et de France-24 dans la holding de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) coûtera plus cher que prévu. La préfecture parisienne devrait en effet demander à l'entreprise de compenser l'impact du plan de licenciement sur le bassin d'emploi à hauteur de deux à quatre Smic par poste supprimé, soit quelque 400.000 euros supplémentaires.