Bill Emmott : une sortie de crise libérale pour l’Italie et l’Europe

Par

Ancien rédacteur en chef de l'hebdo- madaire, Bill Emmott a mené la croisade de The Eco- nomist contre Silvio Berlusconi, incarnation de ces droites antilibérales qui ont capté le gouvernement à leur profit et perverti la démocratie. L'auteur de Good Italy, Bad Italy présente une voie libérale de sortie de la crise européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En avril 2001, The Economist publiait sa célèbre couverture proclamant Silvio Berlusconi « indigne de gouverner l’Italie ». La première réaction du Cavaliere fut de traiter les éditeurs de l’hebdomadaire libéral britannique de « communistes », invoquant comme preuve le fait que le rédacteur en chef, Bill Emmott, « ressemble à Lénine ». Derrière cette bouffonnerie caractéristique du padrone des soirées « bunga bunga », il y a une réalité insuffisamment analysée : le caractère il-libéral et même antilibéral d’une vaste majorité des formations de droite, en Italie et en Europe.