Le Royaume-Uni met en place une « taxe Google » dès le mois prochain

Le chancelier de l’Echiquier britannique a annoncé, mercredi 18 mars, à l’occasion de la présentation du budget britannique, l’instauration d’un impôt sur les « bénéfices détournés » des multinationales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chancelier de l’Echiquier britannique a annoncé, mercredi 18 mars, à l’occasion de la présentation du budget britannique, l’instauration d’un impôt sur les « bénéfices détournés » des multinationales. Surnommé « taxe Google », ce prélèvement sera voté par le Parlement la semaine prochaine et mis en place en avril. Dans son budget 2015, M. Osborne table sur des recettes fiscales minimales la première année, puis de 275 millions de livres (380 millions d’euros) la deuxième année et de 360 millions de livres l’année suivante. Des chiffres à comparer aux presque 60 milliards d’euros que rapporte l’impôt sur les sociétés.