Catastrophe sociale: comment le gouvernement tâtonne

Par

La France comptera fin 2020 630 000 chômeurs de plus qu’un an plus tôt. Un chiffre catastrophique qui éclaire crûment les choix du gouvernement en matière de protection des plus précaires. Un mail du directeur de cabinet du ministère du travail, révélé par Mediapart, illustre les hésitations de l’exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rapport après rapport, prévision après prévision, le cataclysme social causé par la crise sanitaire et le confinement se précise. Dans ses dernières prévisions financières, rendues publiques jeudi 18 juin, l’Unédic, l’organisme qui gère l’argent des allocations chômage, prévoit un bond jamais vu du nombre de demandeurs d’emploi en France. Elle estime que fin 2020, l’assurance-chômage indemnisera 630 000 personnes de plus que fin 2019, passant de 2,8 millions à 3,4 millions de chômeurs indemnisés – qui ne représentent qu’environ la moitié des inscrits à Pôle emploi.