Les nomades de la misère

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Les bourgs de Walincourt et Viesly sont situés à proximité du Cateau-Cambrésis. Juste au sud de Walincourt passe la frontière entre les départements du Nord et de l'Aisne.

Un rapport du ministère de l'agriculture, paru en novembre, s'est penché sur la pauvreté et la précarité en milieu rural. Une des monographies était consacrée à la région du Cateau-Cambrésis.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Le Cateau-Cambrésis est une petite ville du Nord, 7000 habitants au beau milieu d'un vaste territoire rural marqué par un fort passé textile, industrie en crise. Lille n'est qu'à 70 kilomètres mais cette partie du Nord est très enclavée. A vrai dire, on ne l'entend pas et comme elle ne dit rien, elle reste invisible. Ici, on souffre de l'isolement géographique et d'un cruel problème de mobilité, du chômage, d'un manque général de qualification. Mediapart souhaitait vous raconter la crise depuis un espace rural, au seuil d'une année 2010 où la crise sociale devrait donner toute sa mesure. Or cette zone offre un panel des difficultés du monde rural (l'éloignement, la précarité mais aussi une certaine solidarité, les crises du monde agricole) et des problèmes posés par sa relation aux espaces urbains : ainsi, au nord, le dynamismede Valenciennes attire des habitants, tandis qu'au sud, les campagnes périclitent. Je me suis donc installé au Cateau du 16 au 21 janvier avec dans l'idée de revenir à la base de mon métier : chercher des histoires à raconter, au gré des rencontres et des surprises.

Pour ce deuxième volet, j'ai rencontré les habitants de Walincourt cités dans l'article le mercredi 20 janvier. J'avais entendu parler de leur installation récente un peu par hasard, je suis allé me rendre compte sur place.