«Il faut qu’on s’améliore»: Amazon avoue ses «lacunes» dans la lutte contre le virus

Par

Lors d’une réunion dont Mediapart diffuse des extraits, les dirigeants de l’entreprise ont reconnu que toutes les mesures de protection imposées par le gouvernement n’étaient pas encore en place. Des milliers de salariés travaillent dans ses entrepôts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la bouche de l’un des plus hauts dirigeants d’Amazon en France, ces phrases ont un poids considérable. « Est-ce qu’on fait les choses parfaitement ? La réponse est non » ; « Il y a des endroits où il faut qu’on s’améliore ». Le président d’Amazon France logistique, Ronan Bolé, a reconnu ouvertement, jeudi 19 mars, lors d’une réunion téléphonique avec les représentants des syndicats de l’entreprise, que la multinationale n’appliquait pas encore à la lettre les recommandations du gouvernement en termes de protection des salariés dans la crise sanitaire du coronavirus. Mediapart publie des extraits sonores de ces déclarations