La Réserve fédérale tente de revenir à une politique monétaire normale

Par

Dix ans après la crise financière, la Fed décide d’abandonner sa politique monétaire ultra accommodante. Ce retour à la normale risque d’avoir des conséquences sur les marchés, dopés à l’argent facile des banques centrales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise financière est définitivement passée. C’est en tout cas le message que veut faire passer la Réserve fédérale. Au terme de deux journées de réunion, la présidente de la Fed, Janet Yellen, a annoncé mercredi 20 septembre que l’institution monétaire américaine tirait un trait sur sa politique monétaire ultra accommodante (quantitative easing) et allait commencer à réduire son bilan à partir d’octobre.