Une « mesure historique », se réjouit le ministre de l’économie Michel Sapin depuis plusieurs mois. Une réforme « qui changera le quotidien de tous nos concitoyens », renchérit le secrétaire d’État au budget Christian Eckert. L’Assemblée nationale vient d’adopter définitivement le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. L’aboutissement de très longs débats et de vifs échanges entre les socialistes, convaincus qu’ils œuvrent pour la simplification de la vie des contribuables français, et la droite qui, après avoir défendu le principe du prélèvement à la source pendant des années, lui trouve désormais tous les défauts et menace d’annuler la réforme si elle accède au pouvoir au printemps.