Carlos Ghosn reste en prison sur la base de nouvelles accusations

Par
Le parquet de Tokyo a de nouveau placé Carlos Ghosn en état d'arrestation vendredi, sur la base d'accusations supplémentaires selon lesquelles l'ex-président de Nissan aurait fait passer dans les comptes du constructeur japonais des pertes de 1,85 milliard de yens (14,5 millions d'euros) sur des investissements personnels.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Le parquet de Tokyo a de nouveau placé Carlos Ghosn en état d'arrestation vendredi, sur la base d'accusations supplémentaires selon lesquelles l'ex-président de Nissan aurait fait passer dans les comptes du constructeur japonais des pertes de 1,85 milliard de yens (14,5 millions d'euros) sur des investissements personnels.