«Pénibilité». Pas un responsable de parti à gauche, pas un syndicaliste qui n'invoque la pénibilité au travail comme un sujet majeur de la réforme des retraites à venir. La question sera d'ailleurs abordée dans le projet de loi, affirme le cabinet d'Eric Woerth. Sacré casse-tête. Depuis trois ans, syndicat et patronat ne sont pas parvenus à se mettre d'accord: comment la prendre en compte? Quelles compensations accorder? Qui doit payer?