L’Assemblée nationale somme Natixis Asset Management de lui fournir des explications

Par

En sa qualité de premier questeur de l'Assemblée nationale, le député socialiste Bernard Roman compte adresser dès ce jeudi 23 juillet un courrier à la direction de Natixis Asset Management pour la sommer de lui fournir des explications, à la suite de l'enquête de Mediapart révélant qu'un fonds de l'Assemblée a fait les frais de pratiques irrégulières de la société de gestion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Député socialiste et premier questeur de l’Assemblée nationale, Bernard Roman a décidé de demander des explications à Natixis Asset Management sur ses pratiques financières irrégulières que Mediapart a récemment révélées (lire Enquête sur Natixis 2/3 : de l’art de plumer les députés à leur insu), dont de très nombreux organismes de placements collectifs en valeurs mobilières (OPCVM) ont fait les frais. L’un, dénommé « Concorde 96 », a été créé en 1996 par l’Assemblée nationale pour contribuer au financement de la retraite des députés.