Face à la flambée des loyers, de jeunes Londoniens s’improvisent gardiens de propriétés

Par Hélaine Lefrançois

C’est une nouvelle technique pour éviter de payer des loyers colossaux : des gardiens occupent des propriétés vides. Ils renoncent à la sécurité du statut de locataire au risque de se faire expulser à tout moment. Ce mode de vie précaire s’est popularisé au Royaume-Uni et pourrait bientôt être régulé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.-  Quand Kayleigh Marshall a quitté son poste en marketing pour se consacrer à la création artistique, elle a dû tourner le dos à Londres. « Chassée par les prix exorbitants » de la location, elle est retournée vivre chez ses parents dans le Staffordshire, dans le centre de l’Angleterre. Mais cette artiste émergente de 24 ans a rapidement trouvé la combine pour revenir dans la capitale. Aujourd’hui, elle vit dans un ancien centre de l’armée britannique situé à 15 minutes à pied de Brixton, le quartier jamaïcain en voie de gentrification.