Direction du Trésor: le sulfureux pantouflage de Bruno Bézard

Par

Le directeur du Trésor Bruno Bézard rejoint un fonds d'investissements chinois, Cathay Capital. Problème : dans ses fonctions et comme membre de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts, il a eu à traiter des dossiers de la BPI, qui a fait des apports financiers à cette société.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un scandale qui présente beaucoup de similitudes avec l'affaire Pérol, laquelle avait suscité de fortes turbulences sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Bruno Bézard, que François Hollande a nommé directeur du Trésor par un décret en date du 19 juin 2014, va quitter la fonction publique pour rejoindre un fonds financier chinois, Cathay Capital. Or, selon nos informations, ce fonds contrôle une société de gestion abondée par des financements chinois mais aussi, à parité, par de l’argent public français, en provenance de la Banque publique d’investissement (BPI) et auparavant de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Un organisme dont l’un des membres de la commission de surveillance est précisément… Bruno Bézard ! Et tout cela se fait avec la bénédiction du ministre des finances, Michel Sapin, et de sa directrice de cabinet, Claire Waysand, qui est candidate au poste libéré par… le même Bruno Bézard !