Bilan des ordonnances Macron : un « très fort recul » sur les questions de santé et de sécurité au travail

Affaiblissement de la représentation des salariés, fort recul de la prise en charge des questions de santé et de sécurité au travail, perte de précieux relais de proximité : la sociologue du travail Camille Dupuy analyse pour Mediapart les premiers effets des ordonnances Macron de 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’heure est au bilan et il n'est pas reluisant. Le dialogue social en entreprise n’est pas plus efficace depuis les « ordonnances Macron » ayant réformé le droit du travail en 2017 et imposé la fusion de trois instances de représentation du personnel.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal