Le poste de Powell à la présidence de la Fed n'est pas menacé, dit Hassett

Par
La position de Jerome Powell à présidence de la Réserve fédérale n'est pas menacée et Donald Trump est satisfait du Secrétaire au Trésor, a déclaré mercredi la Maison blanche, tentant apparemment de calmer Wall Street, dont la nervosité a été aggravée par les critiques adressées par le président américain à la banque centrale.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - La position de Jerome Powell à présidence de la Réserve fédérale n'est pas menacée et Donald Trump est satisfait du Secrétaire au Trésor, a déclaré mercredi la Maison blanche, tentant apparemment de calmer Wall Street, dont la nervosité a été aggravée par les critiques adressées par le président américain à la banque centrale.

Aux journalistes lui demandant si poste de Jerome Powell était sûr, le conseiller économique de la Maison blanche Kevin Hassett a répondu: "Oui, bien sûr, à 100%." A une autre question lui demandant s'il pouvait affirmer que le poste de Powell n'était pas menacé, il a répondu: "Absolument."

Donald Trump a renouvelé ces derniers jours ses attaques contre la Réserve fédérale américaine, qu'il accuse de procéder à une hausse trop rapide des taux d'intérêt.

"Le seul problème qu'a notre économie, c'est la Fed", a-t-il notamment tweeté à la veille de Noël, tandis que les investisseurs ont été attentifs aux informations de presse selon lesquelles le président avait évoqué la possibilité de limoger Jerome Powell qu'il a lui-même nommé à la tête de la Fed.

Les experts disent qu'il n'est pas certain que Donald Trump puisse légalement limoger le président de la banque centrale.

Wall Street rebondit vivement mercredi et gagne plus de 2% pour le Dow Jones et le S&P-500 et 3% pour le Nasdaq après avoir chuté ces dernières semaines et le S&P devrait accuser son recul le plsu vif pour un mois de décembre depuis la Grande Dépression.

Kevin Hassett a aussi dit que Trump était "content" du Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin qui s'est entretenu dimanche avec les principaux banquiers américains et a convoqué un groupe de travail avec des régulateurs financiers afin d'évoquer les moyens d'assurer un "fonctionnement normal des marchés".

Des initiatives qui ont elles aussi bien contribué à dérouter les marchés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale