AF-KLM doit être géré "sans interférence étatique", selon Le Maire

Par
Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a pris acte mardi de l'entrée de l'Etat néerlandais au capital d'Air France-KLM tout en soulignant que le groupe de transport aérien, dont la France possède 14,3%, devait être géré "sans interférence étatique nationale".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a pris acte mardi de l'entrée de l'Etat néerlandais au capital d'Air France-KLM tout en soulignant que le groupe de transport aérien, dont la France possède 14,3%, devait être géré "sans interférence étatique nationale".