Les voies luxembourgeoises de la fortune des Aznavour

Par

Charles Aznavour a créé en 2007 une holding luxembourgeoise pour rapatrier les dividendes de ses sociétés françaises qui gèrent ses droits d’auteur. Une partie de sa famille a pris le contrôle de cette structure en 2016. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Allergique au paiement de ses impôts dans l’Hexagone, Charles Aznavour, qui aura bientôt 94 ans, a organisé depuis dix ans, le plus légalement du monde, avec l’aide de son fils Nicolas, qui gère désormais l’essentiel de ses affaires, la défiscalisation des revenus de ses droits d’auteur vers une structure luxembourgeoise. Le montage a été finalisé à la fin de l’année 2016, selon les données publiées par le registre du commerce du Grand-Duché, mais tout avait débuté en 2007.