Après des mois d’inquiétude, la reprise de Whirlpool capote à Amiens

Par

Moins d’un an après avoir repris l’emblématique usine de la Somme, l’entreprise WN est placée en redressement judiciaire. L’activité n’avait jamais vraiment démarré, malgré le soutien affiché au projet par Emmanuel Macron. « Qu’est-ce qu’on va devenir ? », interroge un délégué syndical.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les salariés repris n’auront même pas eu le temps de souffler la première bougie de leur nouvel emploi, avant d’apprendre que leur futur était à nouveau gravement menacé. Mardi 28 mai, la préfecture de la Somme a annoncé que WN, l’entreprise qui avait repris environ 160 anciens employés de l’usine Whirlpool d’Amiens, était placée en redressement judiciaire. Pour l’heure, l’entreprise n’a pas fait faillite, mais elle avait besoin de la protection du tribunal pour pouvoir verser les salaires, et ne pas payer tous ses fournisseurs.