Grèce: l'accord de Bruxelles fait un flop sur les marchés

Par
Le verdict des marchés est maintenant tombé sur le plan de «soutien» promis à la Grèce par l'Union européenne. Ce plan a été construit sur la base d'un compromis boiteux dicté par Angela Merkel, beaucoup, et Nicolas Sarkozy, un tout petit peu. Avec des amis comme ces deux-là, qui a besoin d'ennemis!

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On connaît maintenant le verdict des investisseurs sur l'exercice de solidarité européenne à l'égard de la Grèce qui a dominé le dernier Conseil européen. Le pouce est nettement orienté vers le bas. Le compromis boîteux franco-allemand (en fait, 95% Merkel et 5% Sarkozy) devait alléger la pression sur le coût du refinancement de la dette publique grecque. Mais on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre.