120.000 postes de fonctionnaires supprimés, "pas un totem"

Par
La suppression de 120.000 postes dans la fonction publique d'ici la fin du quinquennat, engagement de campagne d'Emmanuel Macron, est un "objectif" mais en aucun cas "un totem", a dit vendredi le secrétaire d’État à la Fonction publique Olivier Dussopt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La suppression de 120.000 postes dans la fonction publique d'ici la fin du quinquennat, engagement de campagne d'Emmanuel Macron, est un "objectif" mais en aucun cas "un totem", a dit vendredi le secrétaire d’État à la Fonction publique Olivier Dussopt.