France: 795 kg de viande avariée importés de Pologne, 9 entreprises "dupées"

Par
Neuf entreprises françaises ont été destinataires de 795 kilos de viande avariée en provenance d'un abattoir de Pologne, et 150 kilos ont été récupérés à ce jour par les services vétérinaires, a annoncé vendredi Didier Guillaume.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Neuf entreprises françaises ont été destinataires de 795 kilos de viande avariée en provenance d'un abattoir de Pologne, et 150 kilos ont été récupérés à ce jour par les services vétérinaires, a annoncé vendredi Didier Guillaume.

"C'est une fraude terrible, une fraude économique, sanitaire, d'un abattoir polonais", a dit le ministre de l'Agriculture sur CNEWS.

"Nous avons appris ça avant-hier soir, nous avons mis toutes nos équipes de la Direction générale de l'alimentation sur le coup. Ils ont déjà repéré les neuf entreprises dupées", a-t-il ajouté sans plus de détails.

"En moins de 24 heures, 150 kilos ont déjà été récupérés et je pense que dans la journée, on saura où ça en est. (...) On ne sait pas si c'est parti dans le commerce, ça a pu rester encore dans des frigos", a indiqué Didier Guillaume.

L'Inspection vétérinaire polonaise a annoncé jeudi que 2,7 tonnes de viande de bovins malades illégalement abattus en Pologne avaient été exportées dans dix pays européens, dont la France.

La justice polonaise a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête à la suite d'un reportage en caméra cachée diffusé sur la chaîne de télévision polonaise TVN24, qui montre l'abattage clandestin de vaches malades dans un abattoir du pays.

La Pologne produit environ 560.000 tonnes de boeuf par an, dont 85% sont exportés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale