Le référendum contre la privatisation d’ADP a recueilli 10% des signatures nécessaires

Par

Selon le Conseil constitutionnel, 480 300 signatures en faveur du référendum d’initiative partagée contre la privatisation d’ADP ont été recueillies en deux semaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux semaines après l’ouverture du recueil pour réclamer un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d’ADP – le 13 juin –, le Conseil constitutionnel a dévoilé ce lundi 1er juillet un premier comptage officiel du nombre de signatures. « À la date du 1er juillet 2019, 480 300 soutiens ont été enregistrés sur le site internet du ministère de l’Intérieur dédié à cette procédure », peut-on lire dans un communiqué de l’institution. Cela signifie que la barre des 10 % a été franchie puisqu’il faut 4 717 396 signatures pour déclencher la phase suivante, à condition toutefois que 15 000 signatures en cours de validation soient bien comptabilisées.