Fronde contre Jérôme Clément, patron de l'Alliance française

Par Fabien Cazeaux

Plusieurs Alliances françaises sont en rébellion contre leur siège parisien et son président, Jérôme Clément. L’ancien patron d’Arte polarise les critiques : management autoritaire, manque de vision, gestion financière hasardeuse. Il se défend et se dit soutenu par le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un conflit qui fait désordre, dans une institution peu habituée aux polémiques et aux règlements de comptes en interne. Pivot du rayonnement culturel de la France à l’étranger depuis 130 ans, l’Alliance française, rattachée directement au Quai d’Orsay, traverse en ce moment la crise la plus aiguë de son histoire.