«Go Fast»: pourquoi le ministère de l'intérieur a «coproduit» le film

Par

Sur les écrans est sortie ce mercredi une curiosité: Go Fast, au cœur du trafic de drogue. Ce film d’action à la française a un but: réhabiliter l’image du «beau flic», dégradée ces vingt dernières années. Banco, a dit la place Beauvau, qui a prêté des moyens, prodigué ses conseils et même laissé le Raid jouer son propre rôle. Enquête vidéo sur une collaboration marketing qui est une première.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête de David Dufresne