François Fillon est-il une aubaine pour le Front national?

Par Joël Gombin
La victoire inattendue de François Fillon est-elle une bonne ou une mauvaise nouvelle pour Marine Le Pen ? Il est trop tôt pour le savoir, mais se poser la question est déjà une façon de s’interroger sur les stratégies possibles du Front national pour la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La désignation de François Fillon comme candidat de la droite à l’élection présidentielle a suscité de nombreuses spéculations : le candidat Fillon va-t-il libérer de l’espace pour une candidature non libérale économiquement à droite ? Ou, à l'inverse, va-t-il se poser en rempart contre le FN, en fixant l’électorat à la droite de la droite, comme semblent le suggérer les premières études d'opinion ? Il est sans doute un peu tôt pour répondre de manière réfléchie à cette question. Il faudra d’abord savoir quelle est précisément la réponse stratégique que le FN apportera à cette situation que, comme les autres acteurs et observateurs politiques, il n’avait pas anticipée. La situation sera également plus aisée à analyser lorsqu’on saura quelle est l’offre électorale à gauche.