A la convention LREM, personne n’a la solution face aux «gilets jaunes»

Par

Le jour même où des manifestations violentes se déroulaient à Paris, La République en marche a élu samedi son nouveau délégué général, Stanislas Guerini. Des militants inquiets assurent à Mediapart que le mouvement a perdu tout contact avec le terrain. Ils appellent le parti à se réformer pour dépasser la crise des « gilets jaunes ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les « gilets jaunes » enchaînaient ce samedi leur deuxième manifestation parisienne émaillée de violences, le parti fondé par Emmanuel Macron élisait son nouveau délégué général à quelques kilomètres de là, au pavillon Baltard, un superbe bâtiment de style Eiffel, trônant en bordure du bois de Vincennes, à Nogent-sur-Marne (94).