Affaire d'Outreau: un mauvais procès est intenté à la fonction de juge d'instruction

Par
Cette semaine, le magistrat ayant instruit l'affaire d'Outreau passe devant le conseil disciplinaire de la magistrature. Début janvier, Nicolas Sarkozy annonçait sa volonté de supprimer les juges d'instruction. Le hasard de calendrier masquerait-il un but inavouable: exploiter le fiasco du juge Burgaud pour justifier la réforme judiciaire prônée par l'Elysée?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le carambolage des calendriers ne pouvait mieux tomber... De lundi 2 au vendredi 6 février, le juge d'instruction Fabrice Burgaud comparaît devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), propulsant à nouveau le scandale de l'affaire d'Outreau sur le devant de la scène. Un mois plus tôt, le président de la République avait surpris son monde en prônant la suppression de la fonction de juge d'instruction.