Crédits immobiliers : l'idée dangereuse de Sarkozy

Par et
C'était un cheval de bataille de Nicolas Sarkozy lorsqu'il était à Bercy. L'hypothèque rechargeable allait doper la consommation. Dans un rapport parlementaire rendu fin mars, l'un de ses fidèles, le député UMP Frédéric Lefebvre, critique le dispositif. Aux Etats-Unis, un mécanisme de crédit similaire a accentué la crise du «subprime».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son rapport parlementaire présenté mercredi 26 mars, le député ultra-sarkozyste, Frédéric Lefebvre, n'y consacre que quelques lignes, discrètes, presque elliptiques. C'était pourtant une mesure phare de Nicolas Sarkozy lors de son passage à Bercy (de mars à novembre 2004), pour relancer la consommation des ménages français. A l'époque, l'«hypothèque rechargeable» devait même permettre, selon certains experts, de gonfler de 20 milliards d'euros par an le revenu disponible des Français.