Des caristes face à Amazon aux prud’hommes

Douze salariés d’Amazon réclament au conseil des prud’hommes de Chalon-sur-Saône la reconnaissance de leur statut de caristes. La CGT estime que la multinationale ne respecte pas la convention collective française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Douze salariés du site Amazon de Sevrey (Saône-et-Loire) réclament, ce jeudi 2 mai, au conseil des prud'hommes de Chalon-sur-Saône la reconnaissance de leur statut de caristes, nous apprend France Bleu.