Faute de sénateurs, le vote de la loi sur les gaz de schiste est reporté

Par
Malgré des mobilisations d'une ampleur inédite depuis des mois, l'UMP s'est montrée incapable de retenir mercredi soir suffisamment de sénateurs dans l'hémicycle pour que le débat parlementaire suive un cours normal. La discussion de la proposition de loi est reportée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Coup de théâtre au Sénat : les parlementaires ont dû abandonner, mercredi soir, l'examen de la proposition de loi interdisant les gaz et les huiles de schiste, faute de combattants dans les rangs de la majorité parlementaire. Malgré l'émotion suscitée depuis le début de l'année par la perspective d'exploitation par forage de ces hydrocarbures non conventionnels, et des mobilisations d'une ampleur inédite, l'UMP s'est montrée incapable de retenir suffisamment de sénateurs dans l'hémicycle pour que le débat suive un cours normal.