Antoine Gillot, avocat de l'ancienne comptable des Bettencourt, a lâché une nouvelle bombe ce vendredi matin. Interrogé sur RMC, l'avocat de Claire T., comptable au service des Bettencourt durant douze années et jusqu'à l'automne 2008, a expliqué que sa cliente disposait d'une délégation de signature qui l'autorisait à retirer 50.000 euros en espèces chaque semaine. A quoi servaient ces sommes en liquide? A payer divers frais, mais surtout à rémunérer des «personnalités».