Lynda Asmani: «Je ne suis pas la femme de ménage de l'UMP»

Par

Dans une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy Lynda Asmani, candidate aux primaires UMP pour la présidence de la région Ile-de-France, lance «un cri d'alarme» pour lui demander de «faire émerger une nouvelle génération d’élus de terrain qui ne sont ni du sérail, ni des héritiers, ni même des alibis». Pour cette conseillère de Paris, «l'UMP n'est pas sincère dans sa volonté de faire émerger de nouvelles têtes» et se cantonne «au symbole», tel Rama Yade. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Conseillère de Paris, conseillère exécutive de l’UMP et candidate aux primaires UMP pour la présidence de la région Ile-de-France, Lynda Asmani a adressé mardi une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy (que Mediapart s'est procurée - ici) dans laquelle elle lance «un cri d'alarme» pour lui demander «de ne pas concentrer le pouvoir sur des symboles existants qui ont déjà une place en politique et qui ne sont pas issus du suffrage universel».