Malek Chekatt jugé lundi en comparution immédiate

Par
Malek Chekatt, frère de l'assaillant qui a abattu cinq personnes sur le marché de Noël de Strasbourg le 11 décembre, sera jugé lundi en comparution immédiate pour avoir menacé de commettre un attentat, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

STRASBOURG (Reuters) - Malek Chekatt, frère de l'assaillant qui a abattu cinq personnes sur le marché de Noël de Strasbourg le 11 décembre, sera jugé lundi en comparution immédiate pour avoir menacé de commettre un attentat, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

En attendant son procès, le frère de Chérif Chekatt a été écroué à la suite de sa garde à vue.

Cet homme âgé de 38 ans a posté vendredi une image sur Facebook montrant cinq armes, dont deux fusils d'assaut, un fusil et deux pistolets, ainsi qu'un gilet pare-balles, assortie d'un message dans lequel il se disait sur le point de faire "la une de BFM". Ces armes se sont avérées factices.

"Il s'agit davantage de quelqu'un qui est perturbé par ce qui est arrivé à son frère que quelqu'un qui est en mesure de passer à l'acte dans l'immédiat", dit-on de source proche de l'enquête.

Chérif Chekatt, délinquant multirécidiviste âgé de 29 ans, a ouvert le feu sur les passants dans les rues de Strasbourg, peu avant les fêtes de fin d'année, avant d'être abattu par les policiers après 48 heures de cavale. Une vidéo d'allégeance à Daech a été retrouvée sur une clé USB lui appartenant.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale