Éric Dupond-Moretti boycotte ses juges

Le ministre de la justice a refusé ce jeudi de répondre aux questions des juges de la Cour de justice de la République qui l’avaient mis en examen pour « prise illégale d’intérêts ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’inconvénient, lorsqu’on choisit de nommer ministre de la justice un avocat notoirement allergique aux magistrats, c’est qu’il faut en assumer les conséquences. Or depuis sa prise de fonctions Place Vendôme en juillet 2020, Éric Dupond-Moretti s’est souvent comporté à la façon d’un éléphant découvrant la présence de souris dans un magasin de porcelaine.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal