Derrière le «devoir conjugal», un débat sociétal et juridique plus large

Par

Une décision judiciaire sanctionnant d’un divorce pour faute une femme ayant refusé des relations sexuelles a suscité de fortes réactions. Pour la juriste Julie Mattiussi, ce débat concerne aussi la définition du consentement, de la sexualité, du mariage, de la filiation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La révélation par Mediapart d’une décision judiciaire sanctionnant une femme pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec son mari pendant plusieurs années a suscité de fortes réactions et ravivé un débat sociétal comme juridique autour de la notion de « devoir conjugal », que le grand public croyait enterrée.