Marine Le Pen et le RN sont toujours cernés par les affaires financières

Marine Le Pen a mis en sourdine sa dénonciation de la corruption de ses adversaires, au profit d’attaques contre la « justice politique ». Car, ces dernières années, les affaires financières la visant elle ou son parti et ses cadres s’accumulent.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Les trois M, magouilles, manœuvres, mensonges, caractérisent la vie politique UMPS aujourd’hui », dénonçait Marine Le Pen en 2014. Au fil des années, le Front national, devenu le Rassemblement national (RN), a fait de la dénonciation de la corruption et des « magouilles » de ses adversaires politiques son fonds de commerce.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal