Bayrou vote Hollande, charge violemment Sarkozy

Le président sortant « s’est livré à une course-poursuite à l’extrême droite » et a choisi « une ligne violente », dénonce le président du MoDem. Au nom de « l'unité nationale », le candidat malheureux à la présidentielle, issu du centre droit, met la balle dans le camp Hollande et en appelle à « une partie de la droite républicaine ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Je ne veux pas voter blanc. Cela serait de l’indécision. Dans ces circonstances, l’indécision est impossible. Reste le vote pour François Hollande. C’est le choix que je fais. » 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal