La Parisienne Libérée : « La boule puante »

Chaque semaine, La Parisienne Libérée chante l'actualité. Aujourd'hui : le président parle de “boule puante” ? Opération retour à l'envoyeur !

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter


Quand la presse lui pose des questions auxquelles il ne veut pas répondre, le président parle de “boule puante”. Opération retour à l'envoyeur !
LA BOULE PUANTE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée
[citation N. Sarkozy]
« Comme toujours avant la présidentielle il y a un certain nombre de boules puantes »
[citation F. Fillon]
« C’est le moment où toutes ces boules puantes sortent d’une façon qui est parfaitement scandaleuse »
[citations N. Sarkozy]
« De se boucher le nez… »
« Le petit jeu qui consiste à se pincer le nez… »
« Ils se bouchent le nez… »
« On se bouche le nez… »
Au rayon farces et attrapes
Un méchant diable à ressort
Soudain rejailli de sa boîte
Pétant de tricolore
Voudrait qu’on mette au balcon
Nos drapeaux d’identité
En l’honneur de la Nation
Et d’un glorieux passé
Quand on entend ce qu’il dit
– Sur la France
La boule puante c’est lui
– Qui la lance
(bis)
Pas loin du coussin péteur
Les nostalgies impériales
Cadastrent des rancœurs
Au nom de la morale :
Volonté de puissance
Vapeurs d’espace vital,
C’est moins une renaissance
Qu’un attentat nasal !
Quand on entend ce qu’il dit
– Sur la France
La boule puante c’est lui
– Qui la lance
(bis)
[citation France Inter ]
« Calomnies, rumeurs et boules puantes »
[citations France Info]
« On appelle ça les boules puantes et chaque campagne en a son lot »
« Ambiance boules puantes à six jours du second tour »
Idées pouacres et putrides
Allocutions méphitiques
Au cœur d’une pensée fétide
Exhalaisons tyranniques
Longs manteaux de cathédrales
Radicules de chrétienté
Rage antisyndicale
Ça commence à empester
Quand on entend ce qu’il dit
– Sur la France
La boule puante c’est lui
– Qui la lance
(bis)
Il faut qu’il perde les élections
Avant qu’on tombe évanouis
Dans le vent nauséabond
Des haines empuanties
Il faut qu’il range sa boîte à Meuh
Et son bousin politique
Ses lieutenants nidoreux
Flatulents pathétiques
[citation E. Raoult / F. Bonnet]
« (…) autant de sang sur le mains que Mediapart
peut avoir de caca sur les mains (…) Très franchement
on dit que c’est un journal Mediapart…
– C’est un journal, c’est un journal.
– ... c’est un office merdique »
Quand on entend ce qu’il dit
– Sur la France
La boule puante c’est lui
– Qui la lance
Quand on entend ce qu’il dit
– Sur la France…
(bis)

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

France — Documentaire
Le documentaire de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Exécutif — Parti pris
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Gouvernement
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Cac 40
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange