Usul. «Gilets jaunes»: l’insurrection qui tient

Par Morgane Jacob, Rémi Liechti et Usul

On disait il y a encore quelques mois que la révolution viendrait des villes, ces villes peuplées de jeunes diplômés précaires de plus en plus politisés. Or c’est des campagnes qu’on voit aujourd’hui arriver ces bêtes curieuses déterminées à en finir avec l’ère Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.