Résolution sur l’antisionisme: la droite vole au secours d’une majorité fracturée

Par et

La résolution du député LREM Sylvain Maillard élargissant la définition de l’antisémitisme à l’antisionisme a été adoptée avec les voix de Les Républicains. Le texte avait créé des tensions au sein de la majorité, dont une grande partie était opposée à son contenu et à sa discussion dans un contexte de crise sociale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après des semaines de polémique, l’Assemblée nationale a fini par voter, mardi 3 décembre, la résolution « visant à lutter contre l’antisémitisme » déposée par le député La République en marche (LREM) Sylvain Maillard. Le texte, qui n’a pas force de loi, a été adopté avec 154 voix (contre 72), principalement issues des rangs de la droite, et le soutien du gouvernement. Chez LREM, moins de la moitié du groupe a pris part au vote : 84 députés ont voté pour, 26 contre, 22 se sont abstenus. Les Républicains (LR) ont apporté 46 voix.