Comment les renseignements ont étouffé leur raté après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Par

La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris a eu connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a alors postdaté deux documents afin de masquer sa passivité. Révélations sur les pratiques du service de renseignement parisien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il s’est choisi pour pseudo « @Jayyed » et apparaît, le 17 juillet 2016, sur la chaîne « Haqq-Wad-Dalil » (La vérité et la preuve) qu’il administre depuis la messagerie électronique Telegram. L’autoportrait publié ce jour-là le montre vêtu d'une veste de camouflage et porteur d'un turban de couleur noire. Le jeune homme qui se cache derrière le pseudo de « @Jayyed » et une photo floue s’appelle en réalité Adel Kermiche.