Pas de réflexion sur les droits de succession, dit Griveaux

Par
Le gouvernement n'envisage pas pour l'instant de modifier les droits de succession, a assuré vendredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, après la publication d'une note du groupe de réflexion Terra Nova appelant à renforcer cet impôt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement n'envisage pas pour l'instant de modifier les droits de succession, a assuré vendredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, après la publication d'une note du groupe de réflexion Terra Nova appelant à renforcer cet impôt.