Macron en banlieue, grande absente du "grand débat national"

Par
Trois semaines après le début du "grand débat national" organisé en réponse à la crise des "Gilets jaunes", Emmanuel Macron s'est rendu lundi en banlieue, grande absente de la concertation, où il a débattu avec 300 élus et représentants d'associations qui ont demandé des mesures d'urgence et un plan "anti-ghetto".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

EVRY-COURCOURONNES, Essonne (Reuters) - Trois semaines après le début du "grand débat national" organisé en réponse à la crise des "Gilets jaunes", Emmanuel Macron s'est rendu lundi en banlieue, grande absente de la concertation, où il a débattu avec 300 élus et représentants d'associations qui ont demandé des mesures d'urgence et un plan "anti-ghetto".