Ventes d'armes: Paris dément contrevenir au droit international

Par
Le gouvernement français a rejeté mercredi les critiques des organisations de défense des droits de l'Homme, qui l'accusent d'enfreindre la règlementation internationale sur les ventes d'armes, en défendant une évaluation scrupuleuse de la destination et de l'usage de ces armements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a rejeté mercredi les critiques des organisations de défense des droits de l'Homme, qui l'accusent d'enfreindre la règlementation internationale sur les ventes d'armes, en défendant une évaluation scrupuleuse de la destination et de l'usage de ces armements.